• Albane

La Femme et la Lune


Depuis des millénaires, la lune est un réel objet de fascination, de mythes et légendes, de croyances mais également de repères. Nombreux sont les peuples qui vénèrent Mère Lune telle une Déesse. Les hommes se repéraient dans le temps, les saisons, grâce à cet astre.

Son influence sur les marées et la nature n’est plus à démontrer. En quoi notre corps, gorgé à 80% d’eau en serait exempt ? Plus votre rapport au corps sera fluide et ancré, plus vous pourrez ressentir cette alchimie s’opérer.

Dans de nombreuses traditions, les femmes se repéraient dans leurs cycles grâce à la lune. En étroite harmonie avec cet astre, leur cycles menstruels était alors calé sur le cycle lunaire. Les menstruations correspondant à l’arrivée de la nouvelle lune. En période de nouvelle lune ou de pleine lune, la femme peut alors sentir ce raz-de-marée interne, la bouleverser, l’épuiser, l’énerver, la rendre mélancolique… Lorsque nous arrivons à entretenir un rapport alchimique avec la Lune, nous pouvons alors l’étreindre, la ressentir couler en nous, nous sentir inspirées, plus à l’écoute de nos propres besoins.

La déesse Lune est associée à la Maternité. Liée à l’élément eau, elle est profondément liée au chakra sacré, et régit notre état émotionnel. Les temps de Lune, sont des opportunités pour chacune de s’accorder un temps d’intériorité et de dialogue interne.

Par exemple, vous pouvez après avoir ouvert un espace sacré, méditer sur ces quelques questions:

  • “Suis-je ancrée en mon temple intérieur, mon corps, mon utérus, ma matrice ?”

  • “Est-ce que j’incarne cette puissance féminine dans mon quotidien ?” / “Si non, quels sont mes talents pour je puisse me connecter à cette puissance créatrice ?”

  • “De quoi mon corps a-t-il besoin ?”

Nombreux sont les rituels possibles, selon si la lune est pleine et éclatante ou nouvelle et dans l’ombre. Je vous en partagerai quelques-uns sur ces prochains cycles.

0 vue0 commentaire